En continuant à naviguer sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus.

Le Général Dourakine

SEGUR Comtesse de

L' éventail

Occasion très bon

Ean : 9782881010064




Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis

En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 1 point de fidélité. Votre panier totalisera 1 point pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,50 €.


12,50 €
Vente achat livre occasion

Présentation : Le Général Dourakine

Le Général Dourakine est un roman pour enfants écrit par la comtesse de Ségur. Il est publié sous forme de feuilleton à partir du 14 novembre 1863. Le roman relate les souvenirs qui ont profondément marqué la jeune Sophie, future Comtesse, notamment le servage en Russie et l'usage du knout du général envers ses serfs.
Le récit est composé sous forme de dialogue et les caractères des personnages sont simplifiés à l'extrême, personnifiant le bien ou le mal à l'instar des deux nièces du général : Mme Dabrovine (l'ange) et Mme Papofski (le démon).
Le général Dourakine lui-même, caricature de l'aristocrate autoritaire à l'accent russe très marqué, est un personnage au tempérament volcanique mais qui révèle un grand cœur. Son nom vient du russe : дурак (dourak), qui signifie imbécile et participe à la ridiculisation du personnage.

Caractéristiques : Le Général Dourakine

TitreLe Général Dourakine
AuteurSEGUR Comtesse de ( ROSTROPCHINE Sophie )
IllustrateurBAYARD Emile
EditionL' éventail
FormatAlbum Moyen
Date de parution1982
Nb de pages86
IllustrationsOui
EpuiséOui
SignéNon
Edition originale, tirage numérotéNon
GenreLivres pour enfants
LangueFrench
Poids en kg0.4
EAN9782881010064
Sophie Rostopchine, comtesse de Ségur, née Sofia Fiodorovna Rostoptchina (Софья Фёдоровна Ростопчина), est une femme de lettres française d'origine russe.
Elle est la fille du gouverneur de Moscou, Rostopchine, qui, en 1812, mit le feu à la ville pour faire reculer Napoléon. 
Arrivée en France à l âge de dix-sept ans, elle épouse, trois ans plus tard, le comte de Ségur qui lui donnera huit enfants. Elle commence à écrire à l âge de cinquante-cinq ans, alors qu'elle est déjà grand-mère.
On raconte que la comtesse de Ségur a commencé à se consacrer à la littérature pour enfants quand elle a écrit les contes qu’elle racontait à ses petits-enfants et qu’elle les a regroupés pour former ce qui s’appelle aujourd’hui Les nouveaux contes de fées. Lors d’une réception, elle lut quelques passages à son ami Louis Veuillot. C’est ce dernier qui réussira à faire publier l’œuvre chez Hachette.
D'autres historiens racontent que son mari aurait rencontré dans un train Louis Hachette qui cherchait alors de la littérature pour distraire les enfants. Eugène de Ségur, alors Président des Chemins de fer de l’Est, accorde à Louis Hachette le monopole de la vente dans les gares de livres pour enfants, lui parla alors des dons de sa femme et la présente à l’éditeur quelque temps plus tard. Celle-ci signe son premier contrat en octobre 1855 pour seulement 1 000 francs pour la nouvelle collection de la « Bibliothèque des Chemins de Fer », reliée en percaline bleu foncé, qui deviendra rose pour la comtesse, avec des ornementations couleur or. Le succès de ce premier ouvrage l’encourage à composer un ouvrage pour chacun de ses autres petits-enfants. Elle obtient son émancipation financière en obtenant que ses droits d'auteur lui soient directement reversés et discute plus fermement de ses droits d'auteur lorsque son mari lui coupe les fonds.
En 1866, elle devient tertiaire franciscaine, sous le nom de sœur Marie-Françoise, mais continue à écrire. Son veuvage et l'effondrement consécutif des ventes de ses livres l’oblige à vendre Les Nouettes en 1872 et à se retirer à Paris, au 27, rue Casimir-Périer, à partir de 1873.
Elle meurt à cette adresse à 75 ans, entourée de ses enfants et petits-enfants. Elle est inhumée à Pluneret (Morbihan). 
La librairie Aux belles illustrations est une librairie en ligne proposant à la vente un ensemble de livres neufs ou d'occasion, épuisés, rares, modernes, anciens.
Vous trouverez dans notre librairie en ligne aux-belles-illustrations.fr des beaux livres, des livres brochés, des poches dans les genres suivants : littérature générale, policier, SF, aventure, romance, bandes dessinées, littérature jeunesse, histoire, sciences humaines, arts, parascolaire... Par exemple, vous pourrez acheter le livre Le Général Dourakine écris par SEGUR Comtesse de paru aux éditions L' éventail ean 9782881010064 classé dans notre département Albums, illustrés au meilleur rapport qualité/prix. Vous pouvez aussi consulter nos derniers achats de livres dans notre section Nouveautés. Découvrez notre choix de livres pas chères dans notre section Promotions. Tous nos livres sont de qualité au prix le plus bas.
Des questions sur le livre Le Général Dourakine  écris par SEGUR Comtesse de paru aux éditions L' éventail 9782881010064 ? N'hésitez pas à nous contacter.
Émile-Antoine Bayard, né à La Ferté-sous-Jouarre le 2 novembre 1837 et mort au Caire en décembre 1891, est un peintre, décorateur, dessinateur et illustrateur français. Ce sont principalement ses dessins pour des commandes éditoriales qui retiennent aujourd'hui l'attention des amateurs. Sans être aussi audacieux que Paul Gavarni, il savait harmoniser les gestes aux expressions des visages, rendant ainsi ses personnages particulièrement expressifs.
Élève de Léon Cogniet, Émile Bayard est un contemporain de Gustave Doré. Il commence sa carrière à 15 ans et expose des dessins au fusain entre 1853 et 1861. Il s'agit en majorité de portraits et d'études de chevaux.
Son talent est alors régulièrement mis à contribution pour illustrer journaux et périodiques de l'époque. Ses dessins se retrouvent dans Le Journal de la jeunesseLe Tour du mondeL'IllustrationLe Journal pour rire et le Journal des voyages.
L'éditeur Louis Hachette, qui l'apprécie beaucoup, fait souvent appel à lui pour mettre en image des romans, notamment ceux de la Bibliothèque rose. Il illustre ainsi Les Misérables de Victor Hugo, La Case de l'oncle Tom de Harriet Beecher Stowe, L’Immorteld’Alphonse Daudet, De la Terre à la Lune et Autour de la Lune de Jules Verne. Pour Pierre-Jules Hetzel, il se charge d'illustrer Romain Kalbris, d'Hector Malot.
Il réalise aussi des tableaux, fusains et dessins sur différents thèmes : la guerre de 1870, les batailles historiques (Après la bataille de Waterloo, 1875), les scènes de genre (Un Duel de femmesUne Affaire d'honneur), les portraits (Portrait du commandant FranchettiPortrait du colonel de Montbrison).
Il s'essaie également à la peinture décorative, dans la manière du xviiie siècle. Il décore notamment le foyer du théâtre du Palais-Royal à Paris.
Le fils d'Émile Bayard, prénommé également Émile (1868-1937), fut inspecteur académique et essayiste, mais également photographe et dessinateur.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !