En continuant à naviguer sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus.

Panorama du voyage (1780-1920) - mots, figures, pratiques

VENAYRE Sylvain

Les Belles Lettres

Occasion comme neuf

Ean : 9782251381152




Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
28,00 €

Achetez ce produit et gagnez 2 points de fidélité. Votre panier totalisera 2 points transformable(s) en un bon de réduction de 1,00 €.


Paiement sécurisé
Expéditions sous 24H
Satisfait ou remboursé

Présentation : Panorama du voyage (1780-1920) - mots, figures, pratiques

En un peu plus d'un siècle, entre 1780 et 1920, le voyageur s'est métamorphosé. Les savants et les curieux de l'âge classique, gênés par les difficultés du déplacement et convaincus de la nécessité de partir pour connaître, se sont progressivement effacés. À leur place sont apparus des individus d'abord soucieux de jouissances sensibles et n'imaginant pas toujours que le voyage soit le meilleur moyen de faire avancer la science. Les raisons de ce changement sont multiples : techniques, politiques, industrielles, sociales et, peut-être avant tout, culturelles. Car une pratique originale du monde finit par tout emporter : celle que résume la figure du touriste, ses innombrables avatars (alpiniste, aventurier, baigneur, curieux, excursionniste, flâneur, globe-trotter, plaisancier, plaisirain, poète, sportsman, vélocipédiste, villégiateur) et son lot de déceptions inévitables. Tombouctou, c'était donc cette ville triste et pauvre où, dit René Caillié, on n'entend pas le chant d'un seul oiseau. Bien d'autres, qui n'allèrent pas si loin, pensèrent alors semblablement. Fort d'une méthode originale, Panorama du voyage propose, pour une époque cruciale, un inventaire passionnant de la totalité des façons de pratiquer et de se représenter le voyage.



Extrait de l'introduction

Les mots qui vont surgir savent de nous ce que nous ignorons d'eux.
René Char.

«Parmi les occupations que la mode encourage depuis trente ans», écrivait Alexandre de Laborde en 1808 dans son Itinéraire descriptif de l'Espagne, «il n'en est peut-être pas de plus raisonnable que le goût des voyages, soit qu'on le considère comme un moyen de s'instruire, de rétablir sa santé, de distraire des chagrins, ou, comme l'ambition, d'être utile et d'avancer les progrès des sciences». Le présent livre est fondé sur trois certitudes du début du XIXe siècle, parfaitement exprimées ici par Laborde : d'abord, l'existence, par-delà l'infinie variété des pratiques, d'un phénomène du voyage, reconnu comme tel par les contemporains ; ensuite, l'engouement pour celui-ci, à partir des alentours de 1780 ; enfin, la reconnaissance de fonctions majeures du voyage - l'étude, la découverte, la santé, le plaisir (on y ajoutera le pèlerinage) - autour desquelles s'est cristallisé, tout au long du siècle, l'ensemble des représentations du phénomène.
Ce sont ces représentations, leurs évolutions des années 1780 aux alentours de 1920, qui seront au coeur de ce livre. Vaste programme, sans doute : depuis longtemps, de très nombreuses recherches ont pris pour objet les voyages effectués à cette époque. On a étudié les tribulations d'innombrables explorateurs, pèlerins ou simples touristes ; les conséquences, grandes ou petites, des bouleversements des moyens de locomotion ; les récits des voyageurs et des voyageuses les plus célèbres et de tant d'autres, qui ne le sont plus - ou encore qui le sont devenus par la grâce des travaux qui leur furent consacrés. Face à ces bibliothèques en plusieurs langues, dont la lecture exhaustive est devenue presque impossible, que prétendre ajouter ?
Peut-être, justement, une synthèse. Tel sera en effet le pari de ce livre : n'enquêter sur aucun type de déplacement particulier, aucun individu particulier, aucune destination particulière, mais sur l'ensemble du phénomène du voyage, dans sa plus grande généralité ; proposer un inventaire complet de toutes les formes revêtues par ce phénomène au XIXe siècle ; examiner l'ensemble des mots, des figures, des pratiques par lesquels un homme ou une femme pouvait alors se transformer - à ses yeux comme à ceux des autres - en voyageur, ou en voyageuse.

Les historiens et le voyage

Rappelons de quelle façon s'y sont pris les historiens qui, si nombreux, se sont intéressés jusqu'à aujourd'hui au phénomène du voyage. Dans l'ensemble, ils ont envisagé celui-ci de trois façons très différentes. Ils en ont fait, d'abord, un facteur explicatif, l'un des éléments d'une chaîne de causalités. Admettant implicitement une définition du voyage comme transformation de soi au contact d'une altérité, ils ont identifié dans le voyage le moment d'une mutation individuelle. Les biographies d'artistes, d'intellectuels ou d'hommes politiques lui accordent ainsi une place notable, expliquant souvent une partie de l'oeuvre à venir par l'influence d'un voyage fondateur. De même, à l'échelle collective, le voyage est volontiers considéré comme une rupture dans l'ordre des choses. Pour Michelet, par exemple, c'était un voyage qui était à l'origine de la Renaissance : celui de l'armée de Charles VIII en Italie, en 1494. Le plus souvent - et Michelet le savait parfaitement - on considère comme l'archétype de cette sorte de voyages celui de Christophe Colomb et de ses hommes découvrant le Nouveau Monde en 1492. Dans une telle logique, le voyage est la cause de bouleversements de toute nature : le choc microbien, l'or du Pérou, l'irruption de Sauvages venus compliquer le dialogue des Anciens et des Modernes, par exemple, dans le cas du voyage de Colomb. Toutefois, qu'il soit tenu à l'échelle individuelle ou à l'échelle collective, ce type de raisonnement historique conduit à étudier les voyages pour les conséquences qui en sont résultées beaucoup plus que pour eux-mêmes.

Caractéristiques : Panorama du voyage (1780-1920) - mots, figures, pratiques

TitrePanorama du voyage (1780-1920)
AuteurVENAYRE Sylvain
EditionLes Belles Lettres
CollectionBelles Lettres Histoire
FormatBroché
Date de parution2012
Nb de pages651
IllustrationsNon
Edition originale ou tirage numérotéNon
SignéNon
EpuiséNon
GenreCritique littéraire
LangueFrench
Poids en kg1
EAN9782251381152

Sélection de vidéos autour de l'auteur VENAYRE Sylvain recherchée automatiquement sur Youtube

Le résultat peut ne pas correspondre à la notice du livre





Sélection de vidéos autour du livre Panorama du voyage (1780-1920) - mots, figures, pratiques recherchée automatiquement sur Youtube

Le résultat peut ne pas correspondre à la notice du livre





La librairie Aux belles illustrations est un site internet proposant à la vente un choix d'ouvrages neufs ou d'occasion, épuisés, d' éditions originales, modernes, bibliophiles.
Vous trouverez dans notre site internet aux-belles-illustrations.fr des beaux livres, des grands formats, des poches dans les rayons suivants : littérature, polar, littérature de l'imaginaire, aventure, romance, bandes dessinées, littérature jeunesse, histoire, sciences humaines, beaux arts, scolaire... Par exemple, vous pourrez acheter le livre Panorama du voyage (1780-1920) - mots, figures, pratiques de VENAYRE Sylvain publié par les éditions Les Belles Lettres isbn 9782251381152 classé dans notre section Généralités : Tourisme, voyage au prix le plus bas. Vous pouvez également consulter nos dernières acquisitions de livres dans notre section Nouveautés. Découvrez notre sélection de livres à petit prix dans notre rayon Promotions. Tous nos livres sont de qualité au meilleur prix.
Des questions sur le livre Panorama du voyage (1780-1920) - mots, figures, pratiques  de VENAYRE Sylvain publié par les éditions Les Belles Lettres 9782251381152 ? N'hésitez pas à nous contacter.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !