En continuant à naviguer sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus.

Contes des cents et un matins

PEROCHON Ernest

Delagrave

Occasion très bon

Ean : 0710377710012




Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
80,00 €

Achetez ce produit et gagnez 8 points de fidélité. Votre panier totalisera 8 points transformable(s) en un bon de réduction de 4,00 €.


Paiement sécurisé
Expéditions sous 24H
Satisfait ou remboursé

Présentation : Contes des cents et un matins

Les Contes des cent un matins constituent un recueil de contes écrits par Ernest Pérochon, ancien instituteur et lauréat de l'Académie Goncourt. Publié en 1931 chez Delagrave et illustré (en noir et blanc) par Ray-Lambert, ce recueil a par la suite fait l'objet de rééditions et a servi de manuel de lecture destiné au Cours élémentaire et au Cours Moyen « 1er degré ».
Ces contes sont rédigés dans un style très alerte, faisant usage du rythme et d'assonances, et entrecoupés de chansons en rapport avec les contes. Ils comportent généralement un aspect moralisateur, souvent aussi humoristique ; certains d'entre eux (À Paris, tout en gris ; Avec le pêcheur de poissons fous...) sont davantage des récits que de véritables contes. Le narrateur n'hésite pas à se représenter lui-même dans l'histoire à l'occasion. Dans l'édition de 1950, les textes sont accompagnés de petits exercices et de « mots expliqués ».
Le titre est un clin d'œil en référence aux Contes des mille et une nuits.

Edition originale rare et recherchée.

Contient :

Le petit homme et le lapin à l'oreille cassée
La chanson du chasseur Gonzague
La maladie des doigts écartés
La fête chez le petit vieux et la petite vieille
À Paris, tout en gris
Le Lapon dans la marmite
Les pas sur la neige
Les aventures du cuisinier Benoît
La chanson du cuisinier Benoît
Le modeste Amédée
Tché, de Canton
Les reines de la montagne
Le ri-piou-piou sur la balançoire
Ronde d'avril
Le terrible Bambouno du Congo
Ouistiti Ier
Le petit poisson vagabond
Avec le pêcheur de poissons fous
Colette et Colas, le panier au bras
Ronde de la feuille au vent

Caractéristiques : Contes des cents et un matins

TitreContes des cents et un matins
AuteurPEROCHON Ernest
IllustrateurRaylambert (LAMBERT Raymond)
EditionDelagrave
FormatCartonnage éditeur
Date de parution1931
Nb de pages101
IllustrationsOui
Edition originale ou tirage numérotéOui
EpuiséOui
SignéNon
Spécifités1ère édition.
Notes sur l'étatTrès bel état.
GenreLivres pour enfants
LangueFrench
Poids en kg1
Ernest Pérochon est né en 1885 à Courlay dans une famille protestante. Une version romancée de sa première année scolaire comme enseignant à Courlay (dans l’école où il a été élève) constitue la trame du “Chemin de plaine“. Il devient enseignant de français et histoire-géographie à l'École Primaire Supérieure de Parthenay en 1904-1905. Il fait son service militaire à Saint-Maixent (entre Niort et Poitiers) en 1905-1907. Il se marie en 1907 avec une institutrice Vanda Houmeau dont il a une fille l’année suivante. Ils déménagent à Saint-Paul-en-Gâtine à la limite des Deux-Sèvres et de la Vendée. 
En 1909 son roman “Les creux de maison“ se trouve en feuilleton dans “l'Humanité“ (alors le journal de Jaurès). Son ancien professeur d’école normale Pierre Brizon est devenu député socialiste, et l’ouvrage lui est dédié en remerciement de son appui pour faire connaître ce titre que Pierre Brizon jugeait être “une leçon sociale“.
En 1914 il est nommé instituteur à Vouillé ; mobilisé, il ne fait pas la rentrée. Sur le front en Lorraine au début du conflit, il passe ensuite dans les services auxiliaires pour raisons de santé. Son roman "Nêne" chez Clouzot lui vaut un prix Goncourt en 1920, il quitte l'enseignement à la rentrée 1920 et s'installe à Niort. Sa femme y poursuit une carrière d’enseignante d’École Primaire Supérieure. Il poursuit une production de romans ancrés dans l’univers poitevin contemporain ou historique, donne un livre de science-fiction et des manuels scolaires de français. Son essai “L’instituteur“ est un témoignage historique sur la vie des enseignants du primaire des Années folles, il y révèle qu’il a assumé après avoir quitté l’enseignement les fonctions de délégué cantonal pour les écoles primaires.Par ailleurs il siège au conseil d'administration du lycée de garçons de Niort.En 1940 il refuse d'écrire dans la presse collaborationniste. Deux de ses romans pour adultes sont interdits ainsi qu’un livre scolaire. Il est menacé par le préfet vichyste et surveillé par la Gestapo. Il décède le 10 février 1942 d'une crise cardiaque, il avait 57 ans.
L'adaptation en film des "Gardiennes" de Pérochon sort le 6 décembre 2017 à Paris, avec comme acteurs principaux Nathalie Baye, Laura Smet (fille de Nathalie Baye et de Johnny Hallyday), Cyril Descours et Olivier Rabourdin. Il a pour réalisateur Xavier Beauvois et productrice Sylvie Pialat. 

Sélection de vidéos autour de l'auteur PEROCHON Ernest recherchée automatiquement sur Youtube

Le résultat peut ne pas correspondre à la notice du livre





Raylambert ou Ray Lambert, pseudonyme de Raymond Gabriel Lambert, né le  à Elbeuf (Seine-Maritime) et mort le  à Villemomble (Seine-Saint-Denis), est un peintre et illustrateur français.
Son père, Albert Joseph Lambert, est peintre-décorateur en bâtiment. Sa famille s'installe à Rouen où il débute dans un atelier de vitraux. Plus tard, il entre au bureau de dessin industriel des Forges et Chantiers de la Méditerranée, au Havre. Il s'inscrit à l'école des beaux-arts où un autre élève se nommait Lambert, si bien que pour éviter la confusion, il signe « Raymond Lambert » puis « Ray-Lambert » et enfin « Raylambert ». Il participe à de nombreux concours où il gagne des prix. La ville de Rouen lui attribue une bourse pour aller étudier à Paris. Il suit les cours de l'école des Arts décoratifs, il obtient le premier prix de l'atelier supérieur de décoration et de nombreux autres succès. Il est admis au Salon des artistes français juste avant de partir au régiment et à la guerre.
Raylambert exerce les métiers de peintre verrier, peintre en lettres, peintre d'enseignes, calqueur et bien d'autres emplois encore Il obtient une médaille d'or en 1909 et s'installe à Paris au Quartier Latin. Il entre à l'école des Arts Décoratifs. Le croquis le passionne ainsi que la peinture, la publicité, la lettre d'enseigne, le décor de théâtre, la gravure sur bois, la lithographie, la décoration ou l'enseignement.
Il fait la guerre de 14-18, il connaît l'enfer du Chemin-des-Dames et est décoré de la croix de guerre.
Il est en relation épistolaire avec les auteurs et en relation amicale avec certains (Jean Sauvestre, par exemple). Si l'on considère "Le Pays Bleu" d'Édouard Jauffret (1900-1945), l'auteur et l'illustrateur ont eu également leur part dans le succès.
Il apprécie l'enseignement et fut professeur à l'école ABC de Paris de 1926 à sa mort. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il ouvre un cours à son atelier où il accueille des élèves quatre fois par semaine.
Il passe de longues heures au Zoo de Vincennes, au Jardin des Plantes. Il collabore à Naturalia, Bêtes et Nature, Rustica et à la maison Rossignol, de Montmorillon.
Il travaille surtout au pinceau mais aussi au crayon à mine de plomb, à la plume, au crayon Conté, à la gouache ou au lavis.
Il travaille aussi pour Gedalge, Delagrave et Plon. Chez Hachette, il illustre les livres de français de L.Dumas et chez les éditions Belin, les grammaires Berthou-Grémaux-Voegele.
Pendant l'Occupation, l'éditeur Belin commence sa collection de romans scolaires d'Édouard Jauffret avec Au Pays Bleu. Pour cet ouvrage, il proposa une impression des dessins en deux couleurs, le bleu et l'orange et l'impression du texte en brun. Il prépare soigneusement la mise en page.
Pour les plus jeunes, le Petit Gilbert d'Édouard Jauffret offre encore plus de liberté dans la composition : un même dessin s'étend d'une feuille sur l'autre et par endroits, passe discrètement sous le texte. Malgré la grande complicité entre les deux hommes, ils ne rencontrèrent jamais car Jauffret, trop malade, ne peut recevoir personne.
Il illustre des ouvrages de Pérochon avec les personnages du singe Makoko, l'âne Tonkilaron dans son avion, le petit Lapon dans sa marmite ou encore le malheureux Patoche atteint par l'étrange maladie des doigts écartés.
Raylambert travaille jusqu'à ses derniers jours. Il est calme et posé, malicieux et incisif, détestant les mondanités et les vernissages. L'un de ses éditeurs, Belin, l'avait élu « Prince des Illustrateurs ».
Raylambert peint de nombreux tableaux et est l'auteur de dessins au crayon, notamment des études d'animaux, fauves, vaches, oiseaux ainsi que des paysages.
Sa fille Jeannine Raylambert 1921-2007, est une romancière et collabore à la radio et à la télévision. Elle est l'auteur de près de quarante pièces pour l'émission radiophonique Les Maîtres du mystère.

En 1929, l'éditeur Delagrave lui demande d'illustrer Le livre des Quatre Saisons d'Ernest Pérochon. L'ouvrage est couronné par l'Académie Française en 1937. Taptap et Bilili et en 1938, Nicolas et Nicolette, deux romans scolaires du même Ernest Pérochon sont les deux premiers livres illustrés en couleurs.
  • Paul et Victor Margueritte, Poum, aventures d'un petit garçon, éditions Geldage, illustrations noir et blanc de Raylambert. Illustration en couleurs sur le 1er plat de couverture
  • Paul et Victor Margueritte, Zette, éditions Geldage.
  • Paul Margueritte, Ame d'enfant.
  • Aymé Guerrin, La Mort Du Christ, 1933, éditions Plon, 7 dessins en noir et blanc hors texte.
  • A.Duguet et R.Pernet, Le Roman de l'école. Livre de lecture courante. Cours élémentaire et moyen, Hachette, 1933. Nombreuses illustrations en noir et blanc.
  • R.Thabault et H.Yvon, Méthode et exercices de langue française (Cours élémentaire), orthographe, vocabulaire, construction de phrases, récitations, éditions Delagrave, 1937.
  • Ernest Pérochon, À L'ombre des Ailes : roman scolaire, cours moyen-CEP, éditions Delagrave, 1936, nombreuses illustrations dans le texte.
  • Ernest Pérochon, Les Yeux Clairs : Roman Scolaire, éditions Librairie Delagrave, Paris, 1934.
  • Ernest Pérochon, Nicolas et Nicolette au Bois Charmant, éditions Delagrave, 1938.
  • Ernest Pérochon, Le livre des Quatre Saisons, éditions Delagrave 1929, conte : À Paris, tout en gris.
  • Ernest Pérochon, Taptap et Bilili, roman scolaire du cours élémentaire, éditions Delagrave, 1938.
  • Ernest Pérochon, Contes des 101 matins, éditions Delagrave 1930.
  • Romain Rolland et Hélier-Malaurie, Jean-Christophe raconté aux enfants, éditions Albin Michel, Paris, 1932. Livre de lecture du cours élémentaire d'après Jean-Christophe de Romain Rolland.
  • Hélier-Malaurie, Vive la Lecture! : 2e livre de lecture courante, éditions Albin Michel, 1935, nombreux dessins en 2 tons de couleurs dans le texte. Couverture illustrée en couleurs. Cours préparatoire et élémentaire, 1re année.
  • Henry Bordeaux, L'amour et le Bonheur ou Les Frères Ennemis, éditions Ernest Flammarion
  • George Sand, François Le Champi
  • Henriette Célarié, La prodigieuse aventure d'un enfant du peuple - René Caillé (1799-1838), éditions Librairie Gedalge, collection Les loisirs de la jeunesse, 1938.
  • G.Cercier et Jean Sauvestre, Au bois joli, livre de lecture du cours élémentaire.
  • J.Gourdon et R.Ozouf, Aimons à lire, série de livres de lecture et de récitation, CE1, CM1 et CM2, parus à partir de 1941 environ et poursuivi au moins jusqu'en 1957
  • Au pays bleu : roman d'une vie d'enfant, roman scolaire (cours élémentaire) 1941, éditions Eugène Belin.
  • Petit Gilbert, premier livre de lecture (cours préparatoire) 1942, éditions Eugène Belin.
  • Les belles images, méthode de lecture pour la classe enfantine
  • La Maison des Flots Jolis, roman scolaire pour le cours moyen
  • Coécrit avec André Signoret, Gerbes d'or, choix de textes expliqués et commentés. Cours supérieur. Classe de fin d'études primaires, Librairie classique Eugène Belin, 1950.
  • A.Berthou, S.Grémaux, G.Voegele, Grammaire, conjugaison, orthographe, cours élémentaire, Cours moyen, cours de fin d'études, classes de 6e et 5e, Librairie Classique Eugène Belin, 1951-1953.
  • G. et M.Duru, Lectures actives, cours élémentaire, 1954.
  • Mme Jay, Solange de Baecque, Business with pleasure, traité d'anglais commercial, Lycées et Collèges techniques, cours commerciaux, Paris, E. Belin, 1959.

Sélection de vidéos autour du livre Contes des cents et un matins recherchée automatiquement sur Youtube

Le résultat peut ne pas correspondre à la notice du livre





La librairie Aux belles illustrations est une librairie en ligne proposant à la vente un assortiment de livres neufs ou d'occasion, épuisés, rares, contemporains, bibliophiles.
Vous trouverez dans notre site internet aux-belles-illustrations.fr des beaux livres, des grands formats, des livres de poche dans les rayons suivants : roman, polar, science fiction, récits de voyages, romance, bandes dessinées, littérature jeunesse, histoire, sciences humaines, arts, parascolaire... Par exemple, vous pourrez acheter le livre Contes des cents et un matins écris par PEROCHON Ernest paru aux éditions Delagrave ean 0710377710012 classé dans notre section Romans au meilleur prix. Vous pouvez également consulter nos dernières acquisitions de livres dans notre département Nouveautés. Découvrez notre assortiment de livres à petit prix dans notre section Promotions. Tous nos livres sont de qualité au prix le plus bas.
Des questions sur le livre Contes des cents et un matins  écris par PEROCHON Ernest paru aux éditions Delagrave 0710377710012 ? N'hésitez pas à nous contacter.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !