En continuant à naviguer sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus.

Merlusse - Cigalon

PAGNOL Marcel

Pastorelly

Occasion très bon

Ean : 0710377717530




Disponibilité : Ce produit n'est plus en stock

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
9,00 €

Aucun point de fidélité pour ce produit.


Paiement sécurisé
Expédition sous 24H
Satisfait ou remboursé

Présentation : Merlusse - Cigalon

MERLUSSE



Merlusse est un film français de Marcel Pagnol sorti en 1935.
À la veille de Noël dans un établissement scolaire aux classes allant de la primaire au lycée. Le censeur reçoit au parloir les familles qui viennent chercher leurs enfants. Les élèves sont réunis dans la cour où les partants sont appelés par le garçon pour rejoindre leurs parents. Un élève, Villepontoux, qui veut sortir, devance l’appel. Il est orphelin de père et sa mère, qui s’est remariée, préfère le laisser en pension pour les fêtes. Il fait mine de s’en moquer mais le censeur le retrouve en pleurs dans le couloir et tente de le réconforter. Dans la cour, Villepontoux croise le garçon, qui renvoie un ballon qu'il a reçu dans les jambes et fait ainsi tomber le chapeau du surveillant. Celui-ci, croyant Villepontoux coupable, le met au piquet.
Le proviseur et le censeur discutent des promotions. Le choix se limite à deux personnes, dont Blanchard, un nouveau à son poste dans l'établissement, mais qui a déjà 24 ans d’ancienneté dans l’éducation. Ce passage en seconde classe déterminera la valeur de sa retraite. Le censeur fait remarquer au proviseur, qui connaît mal Blanchard, qu’il a mauvais caractère. Il raconte un accrochage qu’il a eu avec un parent d’élève qui finalement s’est excusé en apprenant que la blessure à l’œil de Blanchard est une blessure de guerre. Il lui apprend aussi que l’étude de Blanchard est bien tenue, mais que les enfants ne l’aiment pas. Ils l'ont surnommé Merlusse, parce qu’ils disent qu’il sent la morue. Le censeur continue en signalant qu'ils ont peur de lui, alors qu’il n’a jamais brutalisé personne, en partie à cause de sa blessure et de son physique. Blanchard se plaint justement à ses collègues de faire l’étude de Noël parce qu'il est nouveau dans l'établissement.
Dans la cour, les enfants discutent. Deux « grands », Galubert et Catusse, fument, certains de ne pas être vus par le surveillant. Pour lui faire un blague, ils envoient un « petit », Pic, mettre un pique-cul sur sa chaise dans l’étude. Le surveillant est remplacé par Blanchard. Il surprend Galubert et Catusse avant de réunir les enfants sous le préau. En discutant entre eux et à la description qu’en font Galubert et Catusse, les enfants prennent peur de lui, surtout Pic, à cause du pique-cul.
L’étude commence. Le garçon vient annoncer de nouveaux noms de partants par la porte entrebâillée. Blanchard s’en prend à lui avant de finir par s’asseoir sur la chaise. Il reste stoïque et remercie même celui qui lui a fait ce cadeau de Noël. À l’extérieur, découvrant que c’est lui qui garde l’étude, d’autres élèves se moquent de lui. Le censeur le demande. L’enseignant qui devait le remplacer est obligé de partir pour des raisons familiales. Comme il ne reste plus que le censeur et lui, Blanchard accepte de tenir toute l’étude, de conduire les enfants au réfectoire, où le censeur le remplacera, le temps pour lui d’aller dîner, et de surveiller le dortoir. Au réfectoire, en voyant les enfants manger, Blanchard repense aux Noëls de son enfance. Le censeur le remplace. Blanchard reste indirectement le sujet principal de la conversation des enfants, ce qui augmente les craintes de Pic. Le censeur conduit les 16 enfants restants au dortoir. Blanchard arrive en retard. Il annonce être passé chez lui chercher des affaires de toilettes. Seul avec les enfants, il finit par éteindre la lumière.
Au matin, Pic découvre dans ses souliers une maquette d’avion avant de voir que tous les autres enfants ont aussi des jouets. Galubert et Catusse ont eu chacun 4 paquets de cigarettes de la marque qu'ils fumaient quand Blanchard les a surpris. Le censeur arrive et découvre le geste de Blanchard. Les enfants comprennent que les cadeaux viennent de celui que Galubert interdit désormais d’appeler Merlusse. Comme Galubert regrette le pique-cul alors que Blanchard a pioché dans ses économies pour leur faire ces cadeaux, l’un des enfants propose de mettre à leur tour des cadeaux dans ses souliers.
Le censeur a averti le proviseur de l’initiative de Blanchard. Celui-ci envoie l’enveloppe contenant les promotions au rectorat. Le censeur regrette que ce qu’il vient de révéler nuise à Blanchard. Les enfants, écoutés discrètement par Blanchard, préparent leurs cadeaux. Il revient, fait mine de ne pas voir ses souliers et discrètement les prend et découvre, ému, ses cadeaux.
Le proviseur le demande et le blâme pour son geste. Le censeur essaye de le défendre. Blanchard avoue qu’il aime les enfants, surtout ceux qui n’ont personne, comme lui. Il avoue que malgré sa réputation de donner les retenues à la volée, il n’a jamais « privé un enfant d’une minute de sa liberté ». C’est parce qu’il a peur d’eux qu’il fait sa grosse voix. Le censeur demande au proviseur de revenir sur sa décision au sujet de la nomination. Blanchard annonce qu’il s’en fout et sort une partie de ses cadeaux qui, pour lui, sont plus précieux que sa nomination. Le censeur dit à Blanchard qu’il passera en seconde classe l’année suivante. Le proviseur annonce qu’il n’y passera plus jamais, avant de rire et d’annoncer que c’est sa nomination qui est partie et qu’il l’a même proposé pour les palmes académiques. Il l'appelle Merlusse. Comme Blanchard lui signale que les enfants ne l’appelleront plus Merlusse, le proviseur lui dit que désormais ce sera eux qui l’appelleront ainsi.



CIGALON



Cigalon est un film français réalisé par Marcel Pagnol, sorti en 1935. Une pièce sera tirée du film.
Cigalon est le propriétaire d'un restaurant dans un petit village de Provence. Depuis des années, il refuse catégoriquement de servir les clients. Un beau jour, Mme Toffi, son ancienne blanchisseuse, vient ouvrir un autre restaurant dans le village. Cigalon piqué au vif se remet aux fourneaux.

Caractéristiques : Merlusse - Cigalon

TitreMerlusse - Cigalon
AuteurPAGNOL Marcel
IllustrateurBERTRAN André
EditionPastorelly
Date de parution1976
FormatRelié
Nb de pages312
SpécifitésBelle reliure (16 par 25cm) simili-cuir avec décor et tranche supérieure dorés. Nombreuses illustrations couleurs par Suzanne Ballivet en hors texte. Cahier de photo des films in fine.
IllustrationsOui
EpuiséOui
Poids0.8 kg
LangueFrench
GenreLittérature
Marcel Pagnol est un écrivain, dramaturge, cinéaste et producteur français.
Fils d’instituteur, il fait ses études au lycée Thiers de Marseille, puis obtient sa licence d’anglais et devient professeur à Aix-en-Provence; il enseigne ensuite à Paris, au lycée Condorcet.
Il se découvre très jeune une passion pour l’écriture dramatique, et devait publier dès 1922 un drame en vers: "Catulle". Il fonde également la revue Fortunio, ancêtre des Cahiers du Sud. Après deux pièces écrites en collaboration avec Paul Nivoix, "Tonton" et "Les Marchands de Gloire", qui sont représentées à Paris, Marcel Pagnol atteint au succès avec les deux premières pièces qu’il compose seul: "Jazz" (1927), et surtout "Topaze" (1928), l’une des pièces les plus constamment reprises du répertoire contemporain.
La suite de sa carrière devait se partager entre le théâtre et le cinéma, ce qui allait faire de lui le maître du "théâtre filmé", grâce en particulier à sa célèbre trilogie marseillaise : "Marius", "Fanny" et "César", écrite pour la scène avant qu’il l’adapte pour l’écran. Au septième art, il donne entre autres : "Merlusse", "Cigalon", "Le Schpountz", "La Fille du puisatier", "La Belle meunière", "Manon des sources", ainsi que plusieurs films inspirés de l’œuvre d’un autre provençal, Jean Giono : "Angèle", "Regain", "La Femme du boulanger". Il est servi par les plus grands interprètes de l’époque : Louis Jouvet, Raimu, Pierre Fresnay, Fernandel.
Marcel Pagnol a su faire revivre dans son œuvre une Provence vivante, dépeignant entre rire et émotion l’âme et les mœurs méridionales. Son talent, qui dépassait les frontières, l’avait immortalisé dès avant son élection à l’Académie, à quarante-sept ans seulement, le 4 avril 1946, par 15 voix au fauteuil de Maurice Donnay, qui avait occupé son siège de 1907 à 1945. Sa réception, le 27 mars 1947, par Jérôme Tharaud, est filmée, ce qui constituait une première dans l’histoire de l’Académie française.
Après 1956, il s'éloigne du cinéma et du théâtre, et entreprend la rédaction de ses "Souvenirs d'enfance" avec notamment "La Gloire de mon père" et "Le Château de ma mère".
François Mauriac a tracé de lui, dans son Bloc-notes, un portrait amical : "Pagnol, le seul à ne pas avoir de socle. Il semble s’être glissé dans cette antichambre de l’éternité en passant par la fenêtre, le seul qui sente l’air du dehors". 
La librairie Aux belles illustrations est une librairie en ligne proposant à la vente un ensemble de livres neufs ou d'occasion, épuisés, rares, contemporains, anciens.
Vous trouverez dans notre librairie en ligne aux-belles-illustrations.fr des beaux livres, des livres brochés, des livres de poche dans les rayons suivants : belles lettres, policier, science fiction, récits de voyages, littérature sentimentale, bandes dessinées, littérature jeunesse, histoire, essais, beaux arts, scolaire... Par exemple, vous pourrez acheter le livre Merlusse - Cigalon écris par PAGNOL Marcel édité par les éditions Pastorelly isbn 0710377717530 classé dans notre rayon Livres vendus au meilleur rapport qualité/prix. Vous pouvez aussi parcourir nos derniers achats de livres dans notre section Nouveautés. Laissez vous tenter par notre sélection de livres à prix discount dans notre section Promotions. Tous nos livres sont de qualité au meilleur prix.
Des questions sur le livre Merlusse - Cigalon  écris par PAGNOL Marcel édité par les éditions Pastorelly 0710377717530 ? N'hésitez pas à nous contacter.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !