En continuant à naviguer sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus.

Triez par

Catégorie

Sous catégorie

Thème sous catégorie

Auteur

Illustrateur

Editeur

Format

Etat

Illustrations

Ouvrage épuisé

Edition originale, tirage numéroté

Signé

Date de parution

1952 - 1952

Prix

130 € - 131 €

Livres de l'auteur :  MARIVAUX Pierre de

Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux, plus communément appelé Marivaux est un journaliste, dramaturge et romancier français. 

Par sa naissance, il appartient à une famille de magistrats qui a ses racines en Normandie. En 1710, le jeune Pierre Carlet entreprend son droit à Paris mais un jour, il fait la connaissance de Fontenelle qui l'introduit dans le salon de Madame Lambert. On peut dire que, de ce jour, Marivaux est perdu pour le Droit tandis que le théâtre français vient de gagner l'un de ses grands noms.

Le premier texte connu de Marivaux date de 1712. Il s'agit d'une pièce de théâtre : "Le Père prudent et équitable ou Crispin, l'Heureux Fourbe.".

En 1718, il fait un mariage heureux avec une jeune héritière au doux prénom de Colombe. il se laisse séduire par les agiotages de la Régence et le système de Law. En 1720, il est ruiné et son épouse meurt, trois ans après. Désormais, Marivaux doit travailler s'il veut survivre. Et c'est là qu'il se tourne résolument vers le théâtre.

Dès 1720 il est vrai, il avait remporté un certain succès avec son "Arlequin poli par l'amour." La comedia dell'arte le fascine et, comme Molière et tant d'autres avant lui, il lui emprunte thèmes et personnages. Mais, comme pour ses parodies en prose ou en vers, il en fait réellement quelque chose de neuf, peaufinant, égalisant, imposant un style à partir duquel se créera plus tard le terme "marivaudage" et révolutionnant de fond en comble, sans que peut-être ni lui ni ses contemporains s'en soient immédiatement rendus compte, l'art de la comédie théâtrale.

Pourtant, de son vivant, le théâtre de Marivaux fut boudé par les Comédiens français et leur public. Ces complexes ballets de masques et de mensonges ne furent jamais très à la mode. Pourtant, ainsi que le disait Voltaire, que de finesse psychologique dans ces couples qui mentent et se jouent les uns des autres ....

Marivaux a également écrit quelques romans dont, bien entendu, "La Vie de Marianne" qu'il commença à rédiger en 1731, et "Le Paysan Parvenu" auquel il s'attaqua en 1735. L'un et l'autre ont en commun d'être inachevés même si des suites apocryphes ont été proposées aux lecteurs après la mort de Marivaux. Tous deux sont écrits à la première personne et narrent l'ascension sociale pour le premier d'une enfant trouvée et, pour le second, d'un fils de paysan. Le style de l'auteur, prônant la simplicité, le naturel et l'émotion, opposé au pédantisme, fut également critiqué. 

Résultats 1 - 1 sur 1.
Résultats 1 - 1 sur 1.