En continuant à naviguer sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus.

Triez par

Catégorie

Sous catégorie

Thème sous catégorie

Auteur

Illustrateur

Editeur

Collection

Format

Etat

Illustrations

Ouvrage épuisé

Edition originale, tirage numéroté

Signé

Date de parution

1976 - 1976

Prix

150 € - 151 €

Livres de l'auteur :  SAINT AUGUSTIN

Augustin d'Hippone ou saint Augustin est un philosophe et théologien chrétien romain de la classe aisée, ayant des origines berbères, latines et phéniciennes.

Né d'un père païen et d'une mère chrétienne, Augustin reçut une éducation chrétienne mais ne fut pas baptisé. Après des études à Thagaste et à Madauros, il partit à Carthage pour devenir avocat, mais très vite abandonna toute ambition d'une carrière juridique pour se consacrer à l'enseignement et aux études.

D'après ses écrits, le jeune Augustin fut un élève précoce, amateur des classiques latins et notamment de Virgile. Sa passion pour la philosophie lui vint à dix-neuf ans après la lecture de "Hortensius" de Cicéron. 

La philosophie et le manichéisme le firent renoncer à la foi chrétienne pendant neuf ans. Pendant cette époque, il vécut quinze ans avec une femme qui lui donna un fils, Adeodatus, en 372. En 383, il effectua le voyage risqué entre l'Afrique du Nord et Rome dans le but d'y trouver des étudiants supérieurs à ceux qu'il eut jusque-là. Si les étudiants y furent effectivement meilleurs que ceux de Carthage, ils eurent également la fâcheuse habitude de disparaître sans le payer. Il décida alors de postuler pour un poste de professeur de rhétorique à Milan.

Augustin abandonna toutefois rapidement son poste à Milan en 386, et sous l'influence d'Ambroise, évêque de Milan, et des textes néoplatoniciens de Plotin et de Porphyre, il se convertit quasiment en même temps au catholicisme et au néoplatonisme. Le dimanche de Pâques 387, au sortir de quatre mois de doutes et d'écritures à Cassiciacum, Augustin fut baptisé par Ambroise et renonça à la vie séculaire. Peu de temps après, il revint en Afrique. Il perdit sa mère à Ostie pendant le voyage de retour, et une fois à Thagaste, perdit son fils en 389.

A son retour en Afrique, il mena une vie quasi-monastique et en 391, alors qu'il visitait la ville d'Hippone, il fut ordonné prêtre puis devint évêque de cette ville en 395. Il prêcha et écrivit et resta dans ce diocèse jusqu'à la fin de ses jours.

Résultats 1 - 1 sur 1.
Résultats 1 - 1 sur 1.