En continuant à naviguer sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus.

Triez par

Catégorie

Sous catégorie

Thème sous catégorie

Auteur

Editeur

Format

Etat

Illustrations

Ouvrage épuisé

Edition originale, tirage numéroté

Signé

Date de parution

2012 - 2012

Prix

44 € - 45 €

Livres de l'auteur :  JUQUIN Pierre

Pierre Juquin est un syndicaliste et un homme politique français.

Fils d'un employé de la SNCF, ancien élève de l'École normale supérieure et agrégé d'allemand, il enseigne d'abord au lycée Lakanal de Sceaux (Hauts-de-Seine) de 1959 à 1966.

Condisciple à l'ENS d'Emmanuel Le Roy Ladurie, il adhère au Parti communiste français et se distingue, dès 1959, lors de la campagne pour les élections municipales. Membre du comité fédéral de la Seine-Sud, fédération dont relève son lycée, il fait alors la connaissance de Georges Marchais et entre au comité central du PCF comme membre suppléant, en mai 1964, lors du dix-septième congrès. Il défend, dans cette période, la ligne orthodoxe lors des affrontements au sein de l'Union des étudiants communistes. Militant au SNES, il participe activement à la prise de la majorité par la tendance Unité et action (où des communistes militent) à son congrès de 1967.

Il intègre ensuite, comme suppléant, le bureau politique du comité central en 1979 lors du vingt-troisième congrès et devient membre titulaire lors du congrès suivant en 1982. Il prend entre-temps la tête du bureau de presse et d'information et est chargé de la propagande. Député de l'Essonne de 1967 à 1968 puis de 1973 à 1981. 

Exclu du Bureau politique en octobre 1984, il entre publiquement en désaccord avec la direction à l'occasion du XXVe Congrès du PCF de février 1985. M. Juquin est par la suite progressivement marginalisé et finalement exclu du PCF en octobre 1987, après s'être lancé dans la course présidentielle. Il se présente donc en 1988 à cette élection, soutenu par le PSU, la LCR et Fédération pour la gauche alternative. Malgré les nombreux comités d'initiative et de soutien (CIS) qui se créeront en France à cette occasion, il n'obtiendra que 2,08% des voix. Pierre Juquin poursuit sa réflexion sur la crise du communisme et choisit d'encourager une écologie socialiste aux côtés de Carlos Antunes et Wilfried Telkämper. Il adhére aux Verts en 1989.

En 2006, il publie un livre de mémoires "De battre mon cœur n'a jamais cessé". Il rencontre en 1958 Aragon pour la première fois et il lui consacre une biographie publiée en 2012 et 2013. 

Résultats 1 - 1 sur 1.
Résultats 1 - 1 sur 1.